Stock épuisé.
Non disponible, en réassort
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Contactez-nous

Newsletter

Inscrivez vous pour bénéficier de nos offres promotionnelles

SERVICES

Sur Holland Bikes...

 

Aller au travail en vélo : 5 Astuces et conseils

Accueil > Le Mag' Blog >  

Aller au travail en vélo : 5 Astuces et conseils 

Vous en avez marre du métro ou du bus, pas de place de parking pour tous les employés et pas l'énergie de chercher une place de voiture tous les jours, ni envie de payer des fortunes dans des Uber ou autres taxi. Bref vous vous dirigez doucement vers la solution qui devient rapidement la plus évidente à vos yeux : Aller au travail en vélo. Une solution rapide, économique, écologique, vous donnant une plus grande autonomie dans vos trajets, et en plus vous faites du sport tous les jours !

Mais vous ne savez pas par où commencer, comment faire, y a-t-il des choses à savoir sur le vélotaf (expression créée pour signifier l'idée d'aller au "taf à vélo") ? Voici quelques conseils pour vous guider dans cette démarche.

 

1 – « Il n’y a pas de mauvais temps, juste de mauvais équipements »

Lorsque l’on commence à aller au boulot à vélo, surgit rapidement l’un des problèmes les plus communs au vélotafeurs : les conditions climatiques, et notamment la pluie. C’est également un sujet que les clients soulèvent souvent dans nos magasins. Mais comme disent les canadiens, et à juste titre : « Il n’y a pas de mauvais temps, juste de mauvais équipements ».  

- Equipements du vélo : Contre la pluie il vous faut dans l’idéal choisir des vélos qui ont déjà des équipements appropriés : Garde-boues, chaine couverte, freins rollerbrakes [plus efficace sous la pluie que les freins classiques] etc…) ou les ajouter vous-même (comme les garde-boues amovibles, très pratiques !). La grande différence entre un vélo de ville et un vélo loisir, c’est notamment les équipements vous permettant de continuer le vélo sous la pluie, même en costume ou en tailleur.

- Equipements du cycliste : Nous avions récemment réalisé - suite à vos demandes - l’article « 6 Techniques faciles pour continuer le vélo sous la pluie », plus complet sur ce sujet. Mais de façon générale, sachez que des vêtements entièrement étanches, beaux et design, ressemblant à nos vestes et trenchs de tous les jours par exemple, existent aujourd’hui. Fini les grosses vestes sans formes et les pantalons de pluie effet rappeurs américains.

Astuce : l’une des astuces préférées de nos clients ? Toujours avoir un pantalon de pluie dans son sac (les jambes et les genoux prennent particulièrement l’eau sous la pluie), idéal lorsque vous avez déjà une veste imperméable de tous les jours. Idem pour les ponchos, qui couvrent vos genoux également. Les deux se plient facilement et prennent très peu de place. D’expérience, un trajet sous la pluie avec les bons équipements reste aussi agréable qu’en plein soleil, et une fois arrivé au bureau en 30 secondes chrono vous êtes prêts à commencer votre journée de travail.

En revanche, comme expliqué ci-dessous, n’oubliez pas de choisir des versions respirantes, sinon vous vous transformerez en four micro-onde sur roues, en particulier si votre vélo est sans assistance électrique !

 

2 – Contre la sueur, choisissez le bon vélo, et contrôlez votre effort :

Pour éviter la sueur dans le dos en arrivant au bureau (après avoir évité les gouttes d’eau dans le dos grâce au garde-boue), il n’y a que 2 leviers sur lesquels vous pouvez jouer : l’effort en lui-même, et vos vêtements.

Un vélo léger et légèrement sportif, tout en restant urbain, peut sembler plus approprié en cas de forts dénivelés durant vos trajets. En revanche, si votre trajet est plutôt plat, un vélo classique fera l'affaire. De même pourquoi ne pas penser au vélo à assistance électrique, qui réduit également votre effort, et vous permet d’envisager des trajets plus longs.
Sinon, il vous suffit de diminuer légèrement votre vitesse, cela ne changera pas foncièrement votre durée de trajet, en particulier pour les trajets courts, mais vous permettra de rester frais et tout de suite disponible pour travailler.

Quant aux vêtements, pensez aux vestes ou pantalons techniques, respirants, spécialement conçus pour l’utilisation du vélo, et qui laissent ainsi passer la chaleur vers l’extérieur. Aujourd’hui ils ont en plus le look des vêtements de tous les jours, un joli style, pour ne pas ressembler à un coureur du Tour de France sur votre vélo.

 

3 – Transporter vos affaires, maintenant c’est facile et… joli !

L’autre avantage du vélo, et non des moindres, c’est qu’il vous permet de transporter plusieurs affaires, grâce :

- Aux paniers avant ou arrière. Avec la possibilité d’avoir un panier fixe, plus difficile à dérober. Ou un panier amovible, que vous pouvez emmener avec vous pendant vos courses, puis le remettre en un clic sur sa fixation lorsque vous revenez sur votre vélo.
Les paniers arrière permettent souvent des volumes plus importants.

- Aux sacoches spécialement conçues pour une utilisation à vélo ( A lire : notre article complet : « Déplacement à vélo : Quel sac choisir ? »).

- Les porteurs / porte-bagage, qui contrairement aux paniers ne limitent pas la taille des volumes que vous pouvez y mettre. Vous pouvez y fixer par exemple votre gros sac de sport, avec un tendeur pour plus de stabilité.

 

4 – Soyez visibles, et pensez à votre sécurité

- Soyez visibles : A vélo, il est important que l’on vous voit, n’hésitez pas alors à faire l’acquisition d’un éclairage puissant (A lire notre article : « 5 Astuces pour choisir l'éclairage de son vélo »), à l’avant et/ou à l’arrière. La nouvelle grande tendance est celle des lumières à LED qui se fixent dans les roues, aussi fun que sécurisant, comme les Monkey Lights.

- Portez un casque : Par ailleurs, même si le port du casque n’est pas obligatoire en France, il est fortement recommandé. Aujourd’hui il existe également des casques vélo performants, légers, et qui ne ressemblent pas pour autant aux casques des sportifs ! Ils ont un look beaucoup plus adapté à la ville, avec des aérations moins nombreuses notamment car non nécessaires pour une utilisation urbaine et plus adapté contre la pluie et le vent froid.

- Adoptez les bons réflexes : Enfin, ayez rapidement les réflexes que vous hurlez aux cyclistes d’avoir lorsque vous êtes au volant de votre voiture, et vous serez en sécurité. Ne changez pas de file sans voir derrière vous, faites attention aux angles morts derrière les camions et bus etc…

A lire pour plus d’information au sujet de la sécurité à vélo :  « Sécurité à vélo : conseils et réflexes »

 

5 – Des aides, des subventions, et des indemnités existent : Votre vélo sera vraiment très rentable.

En plus du sport, faites des économies ! 

D’abord le vélo est l’un des moyens de transport pour les courtes distances les moins chers qui existent, car son acquisition est peu onéreuse, il s’amortie sur plusieurs années puisque vous pouvez garder votre vélo très longtemps, en particulier pour les vélos haut de gamme, et surtout les frais d’entretien sont très limités contrairement aux autres véhicules. Même dans le cas du vélo électrique on estime le prix d’une recharge complète de la batterie à moins de 1,5 centimes d’euro.

De plus, ces dernières années les mairies, collectivités, et même le gouvernement et les députés ont compris que l’essor du vélo était inéluctable, pour décongestionner les villes et réduire la pollution en ville, alors des subventions et indemnités ont commencé à voir le jour. Il y a déjà partout en France des subventions jusqu’à 400 euros pour l’achat de vélo électrique.

Et depuis quelques mois deux types d’avantage pour les salariés et pour l’entreprise font leur apparition, toujours dans le but de promouvoir les trajets domicile-travail à vélo.

Le premier est la mise en place d’une indemnité kilométrique (à l’image de l’indemnité pour les trajets en voiture), qui permet au salarié d’être rémunéré à hauteur de 25 centimes par kilomètre. Pour en savoir plus : Article LeMonde de l’excellent Olivier Razemon, « Les 10 choses à retenir à propos de l’indemnité kilométrique pour les cyclistes ».

Le deuxième est sous forme d’allégement fiscale pour les entreprises qui encouragent l’usage du vélo pour venir au travail. Pour plus de détail voir l'article LesEchos : « Les entreprises incitées à développer l'usage du vélo ». 

Désormais, vous ne verrez plus votre trajet pour le travail de la même manière ! 

 

 

 

                 
 

 





 

 

 

  

  

Retrouvez tous nos autres articles sur Le Mag'  et sur :

 

                 

  
 


5 conseils pour ne plus se faire voler son vélo


Lire la suite >>

 
 

  

 
5 Critères pour choisir l'éclairage de son vélo


Lire la suite >> 

 
 

     


Le vélo hollandais aux Pays-bas                        

Lire la suite >>

 

     


10 bonnes raisons de passer au vélo !                

 Lire la suite >>

     


 Quand les stars font du vélo...                            


Lire la suite >> 

 

       


Vélo électrique : idées reçues, intox, et vraies informations...


Lire la suite >> 

     



Vélo électrique : Des subventions partout en France (jusqu'à 400€)


 Lire la suite >>

 
 


 

 

Retrouvez tous nos autres articles sur Le MAG' by Holland Bikes :


 

Bonjour !

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 10 euros dès votre première commande* !

- Qu'est-ce que contient la newsletter ?

  • Nos conseils et astuces
  • Nos promotions exclusives
  • Nos nouveautés

- Est-ce que l'envoi est trop fréquent ?

  • Non, seulement une à deux newsletters par mois.

- Pourrais-je me désinscrire par la suite ?

  • Oui, à tout moment.

Entrez votre e-mail :

Voir notre politique de confidentialité

*A partir de 130€ d'achat, à valoir sur votre première commande. Offre non cumulable et valable uniquement sur www.hollandbikes.com