Contactez-nous

Newsletter

Inscrivez vous pour bénéficier de nos offres promotionnelles

SERVICES

Sur Holland Bikes...

 

Boite de vitesse ou dérailleurs ?

Accueil > Le Mag' Blog > Boite de vitesse ou dérailleurs

Boite de vitesse ou dérailleurs ?


 

  

Si vous êtes en ce moment en plein phase d'hésitation pour l'achat d'un vélo, où vous en avez déjà un mais vous vous demandez s'il est le plus approprié pour vos besoins, vous vous êtes très certainement déjà posé cette question : Boite de vitesses ou dérailleurs ? Quelles différences entre le système de changement de vitesse vélo à dérailleur et une transmissoin dans le moyeu ? 

Qu'est ce qu'une boite de vitesse ? 

La boite de vitesse d'un vélo, également appelée "vitesses dans le moyeu arrière" est un système de vitesses intégrées en un système de dérailleur interne, dans le moyeu. Le nombre de vitesses obtenues sont développées autour d’un système de pignons internes, des composants de pointe, qui permettent d’obtenir des développements de 3, 7, 8 ou 11 vitesses. Ce système est appelé engrenages planétaires - à l'instar de la transmission automatique dans une voiture – donnant un large éventail de transmission dans un espace très compact.
Ces moyeux à denture interne fonctionnent en utilisant un levier de vitesses unique sur le côté droit du guidon. Le déplacement de l’axe de commande des pignons est actionné soit par poignée tournante (Shimano) ou par manette Rapid Fire (manette à gâchette). Dès que vous sélectionnez une vitesse, l’engrenage intérieur du moyeu répartie simplement les engrenages pour vous, vous donnant ainsi une simplicité d’utilisation sans pareil. Cela signifie que vous pouvez mieux répondre et plus rapidement à l'évolution du terrain et au changement de situation inattendue.  

En outre, vous pouvez changer de vitesse sur un moyeu interne, à tout moment, tout en pédalant, en roue libre, à un arrêt complet et même en marche arrière ! Étant donné que les changements de vitesse ne vous obligent pas à faire passer la chaîne en pédalant autour de l’ensemble des plateaux et pignons, vous ne serez jamais sujet à voir votre chaîne tomber ou dérailler, et votre pédalage sera toujours efficace et sans heurt. Il s'intègre donc parfaitement avec des vélos prévus pour un déplacement urbain quotidien, comme le vélo hollandais, et permet des changements de vitesse doux, rapides et souples. Lors notamment d'un démarrage en côte suite à un arrêt au feu rouge, vous pouvez repasser sur une vitesse légère et repartir ainsi en toute simplicité, contrairement au dérailleur qui vous oblige d'anticiper l'arrêt au risque de devoir être obligé de repartir sur une grande vitesse puisque le changement n'est possible qu'en pédalant, et impossible à l'arrêt.

Les vélos hollandais, parmi les tous premiers vélos à avoir adopter ce système, et étant toujours en grande partie ses utilisateurs, étaient longtemps limités à une ou à trois vitesses. Aujourd'hui, les changements de vitesse dans le moyeu, sur un vélo hollandais, offrent des rapports de 7, 8 ou 11 vitesses pour le modèle "Nexus" de la marque Shimano, voire 14 vitesses pour le moyeu de la marque Rohloff. Autre différence notable, alors que les vitesses théoriques d'un dérailleur ne sont toutes pas utilisables, en raison du respect de l'alignement de la chaine ou ligne de chaine, celles d'un changement de vitesse dans le moyeu le sont toutes.

Aussi, contrairement aux vélos à transmission à dérailleurs externe dont les pignons et dérailleurs ne sont pas protégés et ainsi exposés aux agressions du temps, une boite de vitesse interne est elle compacte et protégée à l'intérieur du moyeu. Elle ne souffre pas des affres du temps. Ainsi le système est protégé de la saleté, des impuretés en tout genre et d’éventuels dommages extérieurs comme les coups, patte de dérailleur tordue, etc... que peut rencontrer un système à dérailleur externe. Avec la famille de moyeux Shimano, l’engrenage intérieur nécessitent que très peu d'entretien puisque leur lubrification interne utilise une graisse et des joints d’étanchéité spécialement développée par Shimano afin de rouler durant de nombreuses années en toute sécurité. Néanmoins, Shimano préconise un entretien tous les 5 ans.
Pour le cycliste non aguerri à la mécanique, cela signifie que peu d'efforts sont requis à son entretien pour garder le vélo en état, puisque le système offre une efficacité maximale, indépendamment des conditions météorologiques ou les conditions de conduite. 
Seules les marques Shimano et Rohloff éditent ce type de transmission et ont réussi durant plusieurs années à développer un produit sûr et extrêmement fiable, peu copié ou imité. Cette qualité a pour conséquence un prix généralement plus cher que la moyenne des dérailleurs, ou en tous les cas que les dérailleurs d'entrée de gamme, d'où une utilisation encore limitée en dehors des vélos hollandais, mais son prix est largement amorti grâce à sa fiabilité, son faible entretien, et sa facilité d'utilisation.  

Enfin, dans le cas d'une boite de vitesse dans le moyeu, celle-ci peut être équipée aussi de frein à tambour (ce qui n'est pas le cas pour un dérailleur) ou à disques. Ces freins, souvent de la marque Shimano, modèle "Rollerbrakes", sont plus durables et ne demandent que quelques rares entretiens par rapport aux freins classiques à gomme de type V-Brakes sur jante.

 

 

Qu'est ce qu'un dérailleur ? 

C'est la transmission avec avec plusieurs plateaux que l'on voit souvent sur des VTT ou des vélos de randonnées. Les dérailleurs ont généralement de 24 à 30 vitesses (3 plateaux avant et 7 à 10 pignons à l'arrière), la chaîne change de position de pignon ou de plateau latéralement : il faut éviter de croiser la chaîne, c'est-à-dire de la tordre entre un pignon de gauche et un plateau de droite et réciproquement. Dans la pratique, le vélo n'aura que 12 vitesses utilisables.


La chaîne et les pignons d'un vélo équipé d'un dérailleur s'usent généralement plus vite que sur un vélo équipé d'un moyeu (surtout sur les vélos avec 7, 8, 9 ou 10 pignons et 1, 2, ou 3 plateaux). La chaîne utilisée pour dérailleur est aussi plus mince que celle utilisée pour les vélos équipés de boite de vitesse intégrée au moyeu.


Une transmission avec dérailleurs de 24 à 30 vitesses offre un développement de plus de 500% pour tous types de reliefs. Les rapports vont de 1,3 m par tour de pédale (il faut des rapports inférieurs à 2 m par tour de pédale pour les grosses montées) à 7-8 m par tour de pédale pour le plat. Pour les changements de vitesse dans le moyeu, les boites de vitesses de 7 à 8 rapports offrent un développement de +/- 300%, voir 526% pour le moyeu Rohloff à 14 vitesses.



  

Information générales sur les changements de vitesse 

Le développement, exprimé en mètre par tour, est la distance que parcourt le vélo pour un tour complet du pédalier. Avec un petit développement, vous couvrez une moindre distance, mais vous pédalez plus facilement – à recommander dans les montées ou avec un vent de face. Si vous choisissez un grand développement, un coup de pédale vous propulsera plus loin, mais vous devez user de plus de force – à choisir de préférence dans les descentes ou avec un vent arrière. La plage totale de développement est déterminée par la différence entre le plus petite et la plus grande vitesse.

 

Ci-dessous vous trouvez quelques conseils utiles pour choisir le système de vitesses qui vous convient le mieux.

Petit développement, 1ère vitesse

Si vous roulez beaucoup dans des régions vallonnées ou montagneuses, il convient de choisir des petites vitesses. Le plus petit développement ne devrait pas dépasser 2,18 m (transmission 1 : 1). Il est même recommandé de disposer de quelques vitesses inférieures.

Grand développement, dernière vitesse

Si vous roulez de manière sportive et à haute vitesse, veillez à enclencher les grandes vitesses. Ainsi vous disposez d’un gros développement pour avaler beaucoup de mètres en un seul tour de pédales.

Échelonner les vitesses

L’idéal serait de disposer d’un système de vitesses échelonnées de manière régulière, c’est à dire toujours à la même distance. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. La distance idéale, en pourcentage, se situe entre 7% et 14%. Quand la distance est moindre, vous sentirez à peine la différence en changeant de vitesse sur la route. Si elle est supérieure à 50 cm, changer de vitesse devient inconfortable car le manque de fluidité se répercute sur la tenue de route du vélo. Disposer de beaucoup de vitesses vous offre l’avantage de vitesses rapprochées et vous permet de choisir à tout moment la vitesse idéale adaptée aux circonstances et à la fréquence de pédalage que vous préférez.
Ci-dessous vous trouvez un comparatif des limites de vitesses proposées par les différents systèmes de changement de vitesses qui sont disponibles dans le programme Koga Signature, ainsi qu’un récapitulatif des vitesses individuelles de chaque système.


Information indicative sur les différents développement et le poids du moyeu sans frein ? 

 

  • Sturmey-Archer : 3-speed 177% (1kg - 3 vitesses), 5-speed 225% (1.2kg - 5 vitesses), 8-speed 305% (1.48kg - 8 vitesses)

 

  • Shimano : Nexus Inter-3 186% (1.12kg - 3 vitesses), Nexus Inter-7 244% (1.86kg - 7 vitesses), Nexus Inter-8 307% (1.75kg - 8 vitesses)

  

  • Rohloff : 526% (1.7kg - 14 vitesses)

 

  • NuVinci : 350% (+/- 4 kg - vitesse variable)
 
 
                           
  



 
 

 


 

  

 

  
 
 

Annexes :

 

Retrouvez tous nos autres articles sur Le MAG' by Holland Bikes :


ou en nous suivant sur : 

                 

 

Bonjour !

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 10 euros dès votre première commande* !

- Qu'est-ce que contient la newsletter ?

  • Nos conseils et astuces
  • Nos promotions exclusives
  • Nos nouveautés

- Est-ce que l'envoi est trop fréquent ?

  • Non, seulement une à deux newsletters par mois.

- Pourrais-je me désinscrire par la suite ?

  • Oui, à tout moment.

Entrez votre e-mail :

Voir notre politique de confidentialité

*A partir de 130€ d'achat, à valoir sur votre première commande. Offre non cumulable et valable uniquement sur www.hollandbikes.com