Stock épuisé.
Non disponible, en réassort
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Contactez-nous

Newsletter

Inscrivez vous pour bénéficier de nos offres promotionnelles

SERVICES

Sur Holland Bikes...

 

Pourquoi de telles différences de prix entre les vélos électriques?

Accueil > Le Mag' Blog >  

Sommaire (autour du vélo électrique) : 
Qu'est ce qu'un vélo électrique, comment ça marche >
Pourquoi de telles différences de prix entre les vélos électriques ? >
Des subventions allant jusqu'à 400€, partout en France >
6 Points clés et conseils pour choisir son vélo électrique >

Vélo électrique : idées reçues, intox, et vraies informations >
Pourquoi un vélo électrique Holland Bikes ? >
Comment entretenir son vélo électrique ? >
 

Pourquoi de telles différences de prix entre les vélos électriques?


Batavus Stream 

Oui, c’est un fait, les écarts de prix entre les différents modèles de vélo à assistance électrique (VAE) peuvent être très importants. Parfois ils s’élèvent à près de 2000€ pour deux vélos électriques de même marque. Mais alors, pourquoi de telles différences de prix ? Voici la réponse de nos experts techniques.

A besoins variables, prix variables

Certaines marques proposent des vélos à des prix très différents : par exemple chez Hollandbikes, le modèle Sparta Regular-E est vendu à 1599€, alors que le Spartamet, ultra perfectionné, atteint les 3559€. 

A première vue cette différence de prix semble énorme. Et pourtant, il faut savoir qu’elle s’explique par différentes spécificités techniques (vous le comprendrez dans la suite de l’article). Mais avant tout, sachez que ce sont vos besoins qui vous guideront vers le modèle qui vous convient le mieux.
A titre d’exemple, le Sparta Reguar-E, avec son système simple mais fiable, convient pour une utilisation urbaine, il est considéré comme un modèle « découverte » du vélo électrique. A contrario, les VAE dépassant les 3500€, tels que le Spartamet avec son  système de deux batteries combinées permettant une autonomie de près de 300 kms ou le
Koga E-deluxe (3799€) à la batterie ultra performante se révéleront plus adaptés pour les cyclistes passionnés, aimant parcourir de longues distances dans des lieux vallonnés.

Maintenant, soyez bien conscients que toutes les différences de prix des vélos ne sont pas toujours visibles à l’œil nu, surtout pour des novices. Mais cela ne veut pas dire qu’elles sont inexistantes. Elles peuvent s’expliquer par les spécificités du système électrique, l’autonomie du vélo, et également par tous les « périphériques » (éclairage, freinage, finitions…). Voici un résumé des 11 principaux facteurs ayant une incidence sur les prix des VAE.

 

1/ Système électrique à capteur de rotation ou à capteur de pression ? 

Le premier élément expliquant les différences de prix entre les modèles de VAE est le système électrique. En effet, ce système peut fonctionner avec un capteur de rotation (le plus simple et donc aussi le moins cher) ou un capteur de pression (plus sophistiqué, plus puissant et donc plus cher).

Le système à capteur de rotation est équipé d’un moteur le plus souvent installé dans la roue avant du vélo même s’il existe des vélos équipés de ce système avec des moteurs dans la roue arrière (exemple Bi-porteur Babboe City E). Avec ce système, l’assistance se met en route à partir du moment où il y a rotation de la pédale, mais l’assistance reste la même que vous appuyez fort ou doucement sur les pédales. Les vélos comportant ce type de système coutent entre 1599€ et 2399€ environ.

Le système à capteur de pression est quant à lui installé dans le moteur central ou à l’arrière de votre vélo. Avec ce système plus perfectionné, l’assistance s’adapte à la force que vous mettez dans la pédale, ce qui peut se révéler très utile par exemple dans les endroits vallonnés. Plus puissant que le système à capteur de rotation, il est aussi plus cher. Les vélos qui comportent ce type de capteur comptent généralement entre 2799€ et 3799€.

 

2/ Quelle autonomie pour mon vélo ?

Le prix de votre vélo dépendra aussi du système de votre batterie, mais également de sa puissance. En une phrase : plus votre batterie aura d’autonomie, plus sa durée de vie sera longue (car vous la rechargerez moins souvent), et plus son prix sera donc élevé.

Prenons l’exemple de la batterie à capteur de pression, système ION 300 Watts H (Wh), dont l’autonomie est équivalente à 80 kms et qu’on retrouve chez de nombreux vélos de marque Sparta, Koga et Batavus. Chez Holland Bikes, elle est fournie gratuitement pour tout achat d’un vélo avec système ION. Mais si vous souhaitez avoir une plus grande autonomie sur votre vélo, il faudra vous orienter vers des batteries plus puissantes et donc plus chères :
- pour une autonomie de 120 km, il vous faudra ajouter 150€ au prix de votre vélo (400 Wh de puissance)
- pour une autonomie de 150 km, il vous faudra ajouter 250€ au prix de votre vélo (500 Wh de puissance)
- pour une autonomie de 200 km, il vous faudra ajouter 350€ au prix de votre vélo (600 Wh de puissance)

Attention : Il faut savoir que les durées d’autonomie de ces batteries ont été estimées suite à des tests en laboratoire. Pour avoir une idée de l’autonomie réelle d’un vélo, il faut généralement retirer 10% (à parfois 20%) par rapport à ces estimations.

Autres systèmes de batterie : Tous nos vélos ne sont pas vendus avec le même système de batterie : Les vélos de marque Gazelle sont souvent équipés du système Impulse (capteur de pression) ou du système Panasonic (capteur de rotation). Quant aux vélos Koga et certains vélos Batavus, ils sont généralement équipés du système E-Go (capteur de rotation). Mais quelle que soit votre batterie, il faut retenir que plus son autonomie sera grande, plus son coût sera élevé.



Le prix de votre vélo dépend également des périphériques (non liés à au système électrique) Si le système électrique explique en grande partie la variation qu’il peut exister dans le coût des vélos, c’est loin d’être l’unique indicateur du prix d’un vélo. L’éclairage, la potence, le compteur ou les finitions expliquent également les différences de prix.

 

3/ Boite de vitesse ou dérailleur pour la transmission ?

Sur un VAE, la transmission peut se faire par 2 moyens : grâce à un dérailleur ou grâce à une boîte de vitesse (plus perfectionné et plus adapté à la ville, mais un peu plus cher à l’achat).

- Le dérailleur : La qualité d’un dérailleur se distingue non pas grâce au nombre de ses pignons mais plutôt à la façon dont on change les rapports (avec souplesses et rapidité) : Ce n'est pas parce qu'un dérailleur a 21 vitesses qu'en ville il sera 3 fois mieux qu'une boite de vitesse à 7 rapports, loin de là. C’est un système généralement moins cher que la boite de vitesse, car une multitude de gammes sont proposées par les fabricants : du très bas de gamme au très haut de gamme. En cas de panne, vous trouverez les pièces qu’il vous faut facilement et la réparation en soi ne devrait pas vous coûter trop cher (plus simple à réparer qu’une boîte de vitesse). Toutefois la fréquence des entretiens est généralement plus élevée que pour une boite de vitesse.

- Pour la boite de vitesse, le prix de votre vélo variera en fonction du nombre de vitesses. Le système ultra majoritaire est le Nexus de la marque Shimano et compte généralement 3, 7 ou 8 vitesses. Les modèles à 3 vitesses étant les moins chers. La boite de vitesse est une alternative un peu plus couteuse, mais elle a plusieurs avantages à la fois :
+ nécessite très peu d’entretien par rapport au dérailleur, d'être très fiable (parfois on y touche pas pendant 5 ou 6 ans), et très pratique en ville.
+ Un changement de vitesse possible même à l'arrêt (au feu rouge ou en côte par exemple), ce qui est impossible avec un dérailleur.
+ Une chaine entièrement couverte, donc pas salissante
Par contre en cas de panne, les coûts des pièces ou de la maintenance sont souvent un peu plus élevés que pour un système dérailleur.


4 / Quel type de freinage pour mon vélo?

Il existe 4 types de freinage, avec des spécificités et des prix différents

a) Les freins V-Brake : ce sont des freins à patins à tirage par câble sur jante.  Ils ont l’avantage d’être légers et facilement réparables : leurs pièces sont disponibles chez tous les réparateurs, et le système est très simple à réparer. Toutefois ce système se révèle moins efficace que les autres systèmes par temps de pluie, et les patins s’usant assez rapidement, il faut régulièrement les changer.



b) Les freins Roller Brakes : ce sont des freins au moyeu à tirage par câble. Un peu plus chers que les précédents, ces freins ont l’avantage de mieux résister à la pluie : avec ce système, le freinage reste le même par temps sec et par temps humide car le freinage se fait à l'intérieur, et reste préservé de l'extérieur. Toutefois il est un peu plus difficilement réparable car plus complexe que le système précédent : il requiert donc l’intervention d’une personne qui connait le système (spécialiste des vélos hollandais notamment).



c) Le freinage hydraulique (à patin sur jante ou à disque) : il fonctionne grâce à un liquide à l’intérieur d’une durite, le liquide est compressé à l’intérieur de celle-ci et repousse les patins ou plaquettes, grâce 
à un ou plusieurs pistons, sur votre jante ou disque. Ce système a l’avantage d’être très performant et très agréable (pas besoin de pression forte de la main). Il est particulièrement recommandé pour les e-bikes et tous les vélos à moteurs puissants, puisque sa force de freinage est supérieure à celle des autres systèmes. Toutefois il faut aussi savoir que c’est le système de freinage le plus cher : à l’achat, et également en entretien (les pièces coutent plus cher). Si vous choisissez ce système, il vous faudra également effectuer de temps en temps une purge du système hydraulique.

 On trouve deux types de freinage hydraulique :

Le freinage hydraulique à patin sur jante : ce système se rapproche du V-Brake dans le fonctionnement mais avec le système hydraulique, donc plus de puissance. Son inconvénient réside dans l’usure du patin, plus importante du fait de la puissance du freinage.



Le freinage hydraulique à disque : ce système est très puissant, et n’engendre pas d’usure sur la jante. Toutefois son disque est un peu plus exposé et peut donc se voiler plus facilement.

Pour les vélos électrique de ville nous recommandons particulièrement les systèmes Roller Brakes pour les vélos de puissances moyennes. Et hydrauliques pour ceux à grandes puissances (si vous démarrez fort et vous devez tout de suite après freiner, ceux-ci vous donneront plus d'assurance).

5 / Un éclairage à pile, à batterie ou à dynamo?

Il faut savoir qu’un système d’éclairage sur batterie ou dynamo est plus perfectionné qu’un système sur piles, et qu’il coutera par conséquent plus cher. De même plusieurs VAE proposent la connexion de l'éclairage à la batterie, avantage : pas besoin de changer les piles et pas de frottements (contrairement à la dynamo), et souvent son éclairage est puissant / inconvénient : si vous n'avez plus de batterie vous n'avez plus d'éclairage non plus, et ce système est souvent l'un des plus cher dans ce domaine. 


6 / Quel confort pour mon vélo?

La suspension joue principalement sur votre confort à vélo, puisqu’elle amortit les chocs. Elle est composée de deux éléments : la fourche et la tige de selle. Si elles sont suspendues, vous roulerez plus confortablement.

- Une fourche de base coutera environ 50€, alors qu’une fourche suspendue (confort ++) coutera dans les 250€.
- Egalement, une tige de selle basique coutera moins chère qu'une tige de selle suspendue. 


7 / Est-ce que je veux pouvoir régler la potence de mon vélo ?

Tout d’abord, il faut savoir que sur tous nos vélos, la potence est réglable en hauteur. Sur les modèles les plus perfectionnées vous pourrez également régler votre guidon en inclinaison et en profondeur. Les modèles possédant une potence pouvant être réglée sans outils spécifiques sont généralement les plus chers ; si la potence est réglable sur les différents plans, mais que vous avez besoin d’outils pour ce faire, le modèle devrait être un peu moins cher. 
 

8 / Une unité de commande / console basique ou perfectionnée ?

Le compteur (également appelée console, ou display) correspond à l’unité de commande de votre vélo (fixée à l’avant sur le guidon). Plus votre compteur donne d’informations, plus il sera cher. La fonction « détachable » est également considérée comme plus haut de gamme, car a un système de fixation plus complexe et fait fonction d'antivol : pas de compteur pas d'assistance électrique.


 

9 / Combien mon vélo pèse-t-il ?

Tous nos modèles de vélos pèsent entre 21 et 29 kg avec la batterie. Toutefois il faut savoir que, de manière globale, plus un vélo est léger, plus il est cher, car il est difficile de faire aussi solide et robuste avec moins de matière. Cela demande des matériaux plus recherchés, plus travaillés, et globalement plus de recherche et développement. 


10 / Quelle matière pour ma selle et mes poignées ?

La matière des attributs de votre vélo jouera également sur son prix. Ainsi, tout simplement, si vos poignées ou votre selle sont en cuir, votre vélo sera plus cher que le même modèle avec poignées et selle en matière synthétique. 

Selle Brooks

Poignées Cordo cuir marron  & Selles Brooks England     


11 / Quelle est la qualité de finition de mon VAE ?

La qualité du vélo, ses matériaux, son esthétique sont autant de critères qui rentreront également dans la définition du prix final de votre vélo. A titre d'exemple les vélos de la très prestigieuse marque Koga sont généralement assez chers car le montage de chaque vélo est pris en charge par une seule personne, à la main, et le cadre et la fourche sont garantie à vie.

Vous devriez maintenant mieux comprendre les différences de prix des vélos. En vous posant ces 11 questions lors de la comparaison des modèles qui vous intéressent, vous devriez également mieux vous rendre compte du budget à prévoir pour un vélo correspondant à vos besoins/attentes.
Maintenant il ne reste plus  qu’à vous souhaiter bon courage pour trouver chaussure.. Euh…pédale à votre pied !


Si vous avez d'autres questions ou besoin d'éclaircissement, n'hésitez pas à contacter nos experts en magasins !

 

 

 

               

 

 



 



 

 

 

  

Retrouvez tous nos autres articles sur Le Mag'  et sur :

 

                 

  
 


5 conseils pour ne plus se faire voler son vélo


Lire la suite >>

 
 

  

 
5 Critères pour choisir l'éclairage de son vélo


Lire la suite >> 

 
 

     


Le vélo hollandais aux Pays-bas                        

Lire la suite >>

 

     


10 bonnes raisons de passer au vélo !                

 Lire la suite >>

     


 Quand les stars font du vélo...                            


Lire la suite >> 

 

       


Vélo électrique : idées reçues, intox, et vraies informations...


Lire la suite >> 

     



Vélo électrique : Des subventions partout en France (jusqu'à 400€)


 Lire la suite >>

 
 


 

 

Retrouvez tous nos autres articles sur Le MAG' by Holland Bikes :


 

Bonjour !

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 10 euros dès votre première commande* !

- Qu'est-ce que contient la newsletter ?

  • Nos conseils et astuces
  • Nos promotions exclusives
  • Nos nouveautés

- Est-ce que l'envoi est trop fréquent ?

  • Non, seulement une à deux newsletters par mois.

- Pourrais-je me désinscrire par la suite ?

  • Oui, à tout moment.

Entrez votre e-mail :

Voir notre politique de confidentialité

*A partir de 130€ d'achat, à valoir sur votre première commande. Offre non cumulable et valable uniquement sur www.hollandbikes.com