Stock épuisé.
Non disponible, en réassort
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Contactez-nous

Newsletter

Inscrivez vous pour bénéficier de nos offres promotionnelles

SERVICES

Sur Holland Bikes...

 

Cyclisme et pollution: 6 questions que vous vous posez

Accueil > Le Mag' Blog >  

Cyclisme et pollution: 6 questions que vous vous posez


 

L’été c’est d’abord le soleil et les vacances. Mais la chaleur de la belle saison apporte aussi souvent avec elle son lot de pollution… ! La question du moyen de transport à privilégier est alors au cœur des débats. L’utilisation du vélo notamment est très controversée : est-il à proscrire ou à privilégier ? Nous nous sommes posés la question, et il semblerait que le vélo ne soit finalement pas une si mauvaise alternative…

 

1 – Respire-t-on plus de particules en voiture, en transport en commun ou à vélo ?

On a souvent tendance à penser qu’en roulant à vélo, on subi plus la pollution qu’en voiture, en bus ou en métro, car aucune paroi ne fait rempart entre elle et nous. Mais plusieurs études scientifiques tendent à prouver le contraire : en effet, les espaces confinés favoriseraient l’accumulation de la pollution. En voiture, bus, métro ou tram, vous ingéreriez donc plus de particules fines qu’à vélo (voir par exemple l’étude Oramip menée en 2008 à Montauban).

Aussi, la logique veut que plus l'on sera nombreux à rouler à vélo, moins l'air sera pollué et donc moins l'on subira les désagréments de la pollution. Si l'on se fonde sur le dicton "mieux vaut prévenir que guérir", alors mieux vaut limiter les émissions de gaz à effet de serre à l'origine, plutôt que chercher après coup à se protéger de la pollution. Le vélo c'est donc aussi et surtout un geste significatif pour un environnement plus sain!

 

2 – Comment adapter sa conduite à vélo en temps de forte pollution ?

Il s’agit de ne pas faire d’effort physique trop intense, car plus on respire, plus on ingère de particules néfastes à notre organisme. Il faut donc limiter l’essoufflement. Certes, il vaut mieux prendre le vélo qu’un autre type de transport pour limiter les méfaits de la pollution sur votre organisme, mais évitez les grandes montées et les sprints : restez cool !
Autre conseil: lorsque vous le pouvez, roulez sur une piste cyclable hors des flux de circulation, et évitez ainsi les bouchons lorsque c'est faisable. Cela permet en effet de diminuer considérablement votre exposition aux particules. La ville de Paris a développé ces dernières années plusieurs pistes cyclables, qui peuvent se révéler de bonnes alternatives.

 

3 – Si l’air est pollué, vaut-il mieux se déplacer à pied ou en vélo?

S’il s’agit d’éviter les espaces confinés et l’effort physique, alors on peut penser que se déplacer à pied reste la meilleure solution, car à première vue, marcher demande moins d’effort physique que faire du vélo. Mais ce n’est pas forcément le cas… ! En effet, pour le même volume d’air consommé, on parcoure 3 fois plus de distance en vélo qu’à pied. Pour la même distance, le nombre de particules ingéré sera donc moins important à vélo qu’à pied- à condition bien sûr de ne pas adopter un rythme trop élevé. 

 

4 – A quel risque je m’expose en respirant des particules fines ?

Les particules présentes dans l’air quand il est pollué sont néfastes pour la santé dans la mesure où, une fois respirées, elles passent dans le sang et augmentent le risque de maladies cardio-vasculaires. Chaque hausse de 10 micro gramme/mètre cube entraine en effet une hausse de la mortalité de 0,51 à 1,3%, selon la saison. Dans les endroits fermés, l’air est plus chargé en particules que dans les espaces ouverts, c’est la raison pour laquelle le vélo est préférable. 

 


5 – Le vélo à assistance électrique : un bon moyen de transport lors des pics de pollution ?  

Sachant qu’il est conseillé de limiter son effort physique lorsque l’air est pollué, le vélo à assistance électrique peut s’avérer une solution efficace pour vos déplacements. En effet, il vous permettra de limiter vos efforts et/ou de vous déplacer sur une plus longue distance, ce qui peut vous éviter de prendre d’autres moyens de transport, pas forcément recommandés en temps de pollution comme vu ci-dessus.


6 – Est-il efficace de porter un masque pour éviter la pollution lorsque l’on circule à vélo ?

L’efficacité des masques contre la pollution est très controversée. Plusieurs spécialistes affirment que les masques ne servent à rien, car les particules les plus grosses sont stoppées directement par les poils de notre nez, et qu’un masque n’est pas assez performant pour stopper les particules fines (de moins de 0,25 micromètre de diamètre). Il en va de même pour l’utilité des foulards et autres : il semblerait que leur efficacité à filtrer les particules n’est pas supérieure à celle de votre nez… !

 

En résumé : privilégier le vélo comme moyen de transport en particulier lors des pics de pollution peut être un bienfait pour votre santé. Toutefois attention à ne pas faire d’effort trop intense, de manière à limiter le nombre de particules ingéré ; l’assistance électrique peut être un bon moyen de ne pas trop vous essouffler, et ce même dans les montées. Quand au port d’un masque, son efficacité reste a priori limitée !

 

 

 

 

 

                 
 




 

 

 

  
                       
                       

Retrouvez tous nos autres articles sur Le Mag'  et sur :

 

                 

  
 


5 conseils pour ne plus se faire voler son vélo


Lire la suite >>

 
 

  

 
5 Critères pour choisir l'éclairage de son vélo


Lire la suite >> 

 
 

     


Le vélo hollandais aux Pays-bas                        

Lire la suite >>

 

     


10 bonnes raisons de passer au vélo !                

 Lire la suite >>

     


 Quand les stars font du vélo...                            


Lire la suite >> 

 

       


Vélo électrique : idées reçues, intox, et vraies informations...


Lire la suite >> 

     



Vélo électrique : Des subventions partout en France (jusqu'à 400€)


 Lire la suite >>

 
 


 

 

Retrouvez tous nos autres articles sur Le MAG' by Holland Bikes :


 

Bonjour !

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 10 euros dès votre première commande* !

- Qu'est-ce que contient la newsletter ?

  • Nos conseils et astuces
  • Nos promotions exclusives
  • Nos nouveautés

- Est-ce que l'envoi est trop fréquent ?

  • Non, seulement une à deux newsletters par mois.

- Pourrais-je me désinscrire par la suite ?

  • Oui, à tout moment.

Entrez votre e-mail :

Voir notre politique de confidentialité

*A partir de 130€ d'achat, à valoir sur votre première commande. Offre non cumulable et valable uniquement sur www.hollandbikes.com