Holland bikes utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation

Vélo électrique


Depuis 15 ans, Holland Bikes collabore avec les plus grands fabricants de vélo electrique, dont plus d’un million de modèles sont en circulation partout en Europe.

Quel que soit l’environnement et le relief, que ce soit en ville ou à la campagne, sur terrain plat ou très vallonné, le vélo à assistance électrique (VAE) offre de nombreux avantages et apporte également une alternative aux différents problèmes de mobilité et de pollution rencontrés dans les grandes villes.

Pour consulter notre dossier complet sur les vélos électriques, cliquez ici .

79 articles

Qu'est-ce qu'un vélo électrique? Comment fonctionne-t-il ?

Un vélo à assistance électrique est déjà et avant tout un vélo : vous devez pédaler pour avancer. La différence avec un classique réside dans le fait que celui-ci est équipé d'une batterie, d'un moteur, d'un contrôleur et de capteurs, vous permettant d'atteindre facilement une vitesse de 25km/h. L'assistance s'enclenche uniquement lorsque vous pédalez (et se coupe lorsque le pédalage s'arrête). Ainsi, mesurez votre effort en choisissant le degré d’assistance, selon de votre envie ou en fonction du relief que vous rencontrez.

Son autonomie peut aller jusqu'à 200 km et sa batterie se recharge en quelques heures sur une prise de courant classique, chez soi ou au bureau par exemple.

L'assistance électrique : capteurs de couple ou capteurs de rotation?

Les capteurs sont des composants que l’on retrouve intégrés dans chaque système électrique. On retrouve 2 grandes familles selon que vous voulez continuer à appuyer sur les pédales ou non. Ces deux types d’assistance sont les capteurs de rotation et les capteurs de couple.

  • La première famille concerne les VAE avec « capteurs de rotation » Dans ce cas, il suffit de tourner les pédales pour que le moteur se mette en route, peu importe, la façon dont vous pédalez, que vous appuyiez sur les pédales ou non, l’assistance vous emmène rapidement jusqu’à 25 km/h. Ce type de vélo électrique convient tout à fait à un trajet domicile/travail journalier pour arriver rapidement à destination avec le moins d’effort possible et sans aucune fatigue. Autrement appelés « capteurs de mouvement » ou « capteurs de pédalage », ces capteurs ne tiennent pas compte de la puissance que vous y mettez, l’assistance se déclenche ainsi au bout d’un demi, ou un tour complet de pédalier. Prédominants dans les gammes de prix basses ou moyennes, les capteurs de pédalage sont un peu plus lent au démarrage et offrent une sensation d’assistance linéaire et de moindre effort sur le plat. Ils montrent souvent leurs limites sur terrain vallonné, puisqu’ils donnent immédiatement « tout ce qu’ils ont dans le ventre ». Ils fournissent une assistance dite « tout ou rien ». Ce type d’assistance est souvent préférée de celles et ceux qui reviennent au vélo après une longue pause et ne veulent pas transpirer.
  • Le plus intelligent : le capteur de pression, dit aussi « capteur de couple » ou « capteur de force », ou parfois également appelé « assistance proportionnelle ». Positionné sur la base arrière du cadre (ou à l’intérieur du moteur au niveau de l’axe), il mesure la force exercée et permet de fournir une assistance proportionnelle à la force appliquée sur les pédales : plus on met de pression sur les pédales et plus on a d’assistance, procurant une fluidité générale sans pareil. Il est aussi très efficace pour un démarrage en côte car l’assistance est instantanée. Il n’y a donc pas ce sentiment d’à-coup lorsque l’assistance se déclenche, et puisqu’elle est délivrée progressivement selon la force appliquée, le mot « assistance » prend tout son sens puisqu’on a l’impression que ce sont nos jambes qui sont plus puissantes et non pas le moteur qui fait le travail à notre place. Le capteur de couple offrira une sensation d’assistance assez naturelle et un démarrage plus vif, dans la mesure où il suffit d’exercer une pression sur les pédales pour ressentir l’assistance. Les modèles haut de gamme comportent pour la plupart un capteur de force ou de couple. L’assistance est progressive, selon l’effort fourni par le cycliste et l’impression d’aisance et de confort sur la route est manifeste. La conduite se fait sans à-coup et, une fois ce système essayé, il est difficile de passer à un modèle moins perfectionné.

Le type de motorisation

Il n'y a pas de position idéale en général pour un moteur mais une position que nous recommandons pour chaque usage. On distingue trois types de motorisation : dans la roue avant, dans la roue arrière, ou dans le pédalier. Voici de façon générale les caractéristiques associées aux différents types de motorisation :

  • Moteur à l’avant : il a l’avantage de répartir les masses d’une manière optimale sur le vélo sans entraver sa maniabilité et sa stabilité, et la traction est optimale. De plus il permet d’avoir une transmission dans le moyeu (boite de vitesse de type Nexus) très pratique pour un usage en ville. Le moteur avant reste la solution la mieux adaptée dans la majorité des cas car légère, fluide et sans stress pour la transmission.
  • Moteur à l’arrière : le vrai plus du moteur à l’arrière est son association au dérailleur, qui permet d’avoir plus de vitesses et plus de puissance moteur. Il est idéal pour une utilisation randonnée et trekking, ou pour parcourir de grands trajets en dehors de la ville.
  • Le moteur pédalier ou moteur « central » : alors que la motorisation dans le pédalier (Technologie Bosch, Impulse, ou Yamaha) est la plus puissante et équipera le plus souvent des VAE dynamiques, elle a l’avantage de pouvoir être indépendamment associée à un dérailleur ou une boite de vitesses

Le couple moteur : c’est la force délivrée par le moteur (exprimée en Newton par mètre : Nm). Le couple peut aller de 15 à 85 Nm. C’est sans doute l’un des premiers critères à prendre en compte si vous comptez utiliser votre VAE en zone de grand relief. Plus le couple est élevé plus le vélo aura de capacité en côte, et/ou avec une charge lourde. Prenez note que le couple moteur est indépendant de la puissance du moteur, qui de toute façon est-elle limitée à 250 Watts (presque tous les vélos haut de gamme sont à 250 Watts). Par expérience un couple de 29Nm est le minimum pour des routes très vallonnées. Choisir un couple élevé peut être judicieux si vous n’avez pas beaucoup de force musculaire ou si le vélo électrique est très chargé. En revanche, en ville et pour des trajets quotidiens plutôt plats et/ou avec seulement quelques côtes légères vous n’aurez pas besoin de plus de 20 Nm.

La batterie

La technologie utilisée aujourd'hui est principalement le Lithium Ion. Sans effet mémoire, les batteries peuvent être rechargées à tout moment à l'aide d'un chargeur externe qui se branche sur une prise de courant. La batterie peut être chargée directement sur le vélo ou retirée pour être rechargée à la maison.

D’un voltage de 24V ou 36 Volts, et d’une capacité comprise entre 8 ,8 Ah et 18,9 Ah, c’est sans doute l’un des composants qui a connu le plus d’évolution ces dernières années : poids, temps de charge, longévité, ont énormément progressé sur les vélos électriques. Son autonomie dépend avant tout de la qualité de la batterie, caractérisée par sa capacité, exprimée en Ampère-heure (Ah) et par sa tension, exprimée en Volts (V).

L'autonomie de votre vélo électrique dépend de la taille de la batterie exprimée en Wh. Une batterie de 320 Wh est suffisante sur un vélo pour la plupart des utilisations. Une batterie de 400 à 500 Wh sera conseillée si vous portez des charges élevées (car votre consommation sera plus importante) ou si vous parcourez des distances importantes.

Les capacités sont exprimées en ampères heures (Ah), watts et volts, ce qui n’est pas toujours très clair. De manière plus simple, plus l’ampérage est élevé, plus l’autonomie est importante, et plus le voltage est élevé, plus la conduite sera « facile ».

Autonomie. Les fabricants sérieux donnent des fourchettes larges, type « 50 à 95 km ». C’est peu précis, mais c’est honnête. Il est impossible de dire exactement quelle distance couvre une batterie donnée. Trop de paramètres entrent en compte : votre poids, votre force, le vent, le gonflage des pneus, le relief, etc.

La capacité (Ah) Plus vous avez d’Ampères-heures, plus vous aurez d’autonomie. Un faible ampérage est vendeur car plus léger, mais cache souvent une très faible autonomie. Tous les vélos proposés par Holland Bikes oscillent entre 9 Ah et 18,9 Ah, avec une autonomie entre 50 et 200 kilomètres ! Plus vous avez de tension (V), plus vous aurez l’impression de puissance.

La console

Ce petit module de contrôle est en général fixé sur le guidon et c’est à partir de celui-ci que vous allez piloter votre VAE. La console indique le niveau d’assistance et l'état de charge de la batterie. Selon les modèles, vous retrouverez un affichage numérique avec la vitesse, le nombre de kilomètres parcourus, le contrôle on/off de l’éclairage, la fonction « walk assist », et parfois un software de conduite programmable (niveau de puissance personnalisable pour chaque palier).

Sur les modèles dont la console est amovible, celle-ci jouera le rôle d’un « antivol électronique » : en effet, lorsqu’on retire la console, l’assistance électrique ne fonctionne plus. Impossible donc de démarrer votre vélo sans cet afficheur.

Pourquoi choisir un vélo électrique

Si l’usage du vélotaf en milieu urbain est prédominant, les raisons d’utilisation d’un vélo à assistance électrique sont très diverses. Un VAE permet :

  • d’appréhender tout simplement n’importe quel relief sans transpirer. Montez les côtes et repartez très facilement après chaque arrêt à un feu.
  • de réaliser des trajets qui seraient trop longs ou difficiles à parcourir au quotidien avec un vélo classique.
  • de réduire les temps de déplacement domicile/travail en évitant les embouteillages, et sans avoir à chercher pendant des heures une place de parking
  • de pratiquer une activité physique régulière, de reprendre le vélo après des années d’arrêt, ou de remettre en selle les personnes qui ne faisaient plus de sport.
  • de transporter aisément un enfant ou des courses
  • de faire des économies : épargnez-vous les frais de carburants, d'assurance et de stationnement.
  • de contribuer à préserver l’environnement. L'utilisation d’un vélo électrique est plus propre et donc plus écologique que celle d’une voiture ou d’un deux-roues motorisé. Faites un geste pour la planète en évitant les émissions de CO2 !

Comment choisir son vélo électrique

Il n’est jamais évident de trouver le vélo qui sera le plus adapté à vos besoins et à votre utilisation, d’une part à cause de la profusion de modèles que l’on trouve sur le marché, et d’autre part, à cause de toutes les informations disponibles sur internet. Comment s’y retrouver ? Le choix est vaste et il est lié à différents facteurs :

  • Le type : vélo de ville, vélo porteur, VTC électrique, vélo de randonnée électrique, speed bike ?
  • L'autonomie de la batterie : elle peut varier de 50 à 200 km et son choix dépendra bien-sûr de la longueur des trajets à effectuer, à évaluer soigneusement pour éviter de devoir pédaler sans assistance une partie du chemin...
  • La puissance du moteur.
  • Le prix : une question importante quand on sait qu'entre un modèle pas cher et un modèle haut de gamme, les prix peuvent être multipliés par 10 !

Il est difficile de parler du choix sans aborder la question de l'usage et du profil de l'utilisateur. Les situations d'usage du vélo électrique sont nombreuses et peuvent être analysées schématiquement sous les angles suivants : usage quotidien ou peu fréquent, trajets longs ou courts, terrain très vallonné ou peu accidenté, prédilection pour une position plus sportive ou plus droite, volonté de ressentir plus ou moins de force d'assistance, utilisation sur des chaussées asphaltées ou des chemins, nécessité ou non de le ranger dans un espace restreint ou de le transporter dans une voiture ou un camping-car.

Holland Bikes vous propose toute une gamme de VAE premium répondant à un maximum d'utilisations ! Venez nous rencontrer dans l’un de nos magasins, nous vous conseillerons dans le choix de votre futur vélo électrique.

Quel budget ?

Un vélo à assistance électrique est un moyen de transport souvent quotidien. Ainsi, Il convient de raisonner en budget annuel : il est aisé de calculer qu’un vélo électrique d’une valeur de 1500 à 2000 euros peut s’amortir en un à deux ans, selon la part de report de la voiture vers le VAE.

Tous les vélos à assistance électrique du marché ne se valent pas… Les éléments cités ci-dessus et le type d’utilisation seront forcément pris en compte dans le prix final du vélo, en complément des équipements de confort (suspensions, position sur le vélo, type de frein etc…), le type de transmission (boite de vitesse ou dérailleur) et leur niveau de technicité et surtout de fiabilité. Il serait illusoire de fixer l’achat de votre VAE uniquement sur un critère de prix au risque de déception.

En dessous de 700€, attention, le fabricant a forcément sacrifié quelque chose ! Entre 800 et 1200€, l’éventail de choix est déjà large en matière de vélos urbains, à condition de ne pas être trop regardant sur la qualité des composants et des finitions. Entre 1300 et 3000€, vous trouverez des vélos électriques de bonne facture et bien équipés.

Les subventions disponibles

Par ailleurs, si vous franchissez le cap, vous pouvez bénéficier d'une subvention proposée par votre municipalité pouvant aller jusqu’à 400 euros (notamment à Paris).

Assurance gratuite pour votre vélo électrique durant six mois

Tous nos vélos électriques bénéficient d’une assurance vol 24h/7j incluse gratuitement les 6 premiers mois, ainsi que le premier contrôle technique. Enfin, si vous le souhaitez, il est possible de payer votre vélo en plusieurs mensualités.

Location longue durée de votre vélo

Nous vous proposons également un tout nouveau service vous permettant non pas d'acheter votre vélo électrique, mais de le louer grâce à notre programme de location de vélo longue durée. Il consiste à louer un véhicule en contrepartie du versement d'un loyer mensuel. Pratique qui s'est largement démocratisée ces dernières années, la Location Longue Durée s'étale sur une période déterminée, à l'issue de laquelle le locataire du véhicule pourra le restituer, le racheter ou le renouveler.

SAV et distribution

Enfin, un vélo électrique est un produit technique, dont la réparation peut rapidement s’avérer problématique. Il vous faut alors absolument vous assurer que le service après-vente est à la hauteur de votre investissement, en optant pour un distributeur ayant pignon sur rue, et dans l’idéal avec plusieurs points de ventes et réparations, souvent gages d’un bon service.

Lors de votre achat, préférez des marques ayant plusieurs années voire dizaines d’années d’existence et d’expérience dans le vélo à assistance électrique, avec une vraie organisation et structure pour une gestion parfaite du service après-vente. Par exemple, aujourd’hui le système électrique Bosch est présent sur plusieurs vélos et chez plusieurs marques, mais si le fabricant n’a pas l’expérience suffisante, l’intégration du système au vélo ne sera pas bonne, et si le vélo tombe en panne le SAV ne sera pas au rendez-vous… Le bon distributeur doit pouvoir prouver qu’il est formé et compétent sur les différents types de motorisation qu’il a fait le choix de commercialiser. Cela doit vous garantir que les pannes éventuelles seront toujours traitées de façon efficace et pertinente.

C’est pour cette raison que chez Holland Bikes, nous avons choisi de distribuer uniquement des grandes marques ayant fait leurs preuves depuis plus de 10 ans dans le domaine du vélo électrique, et plus généralement depuis plus de 100 ans dans le monde du vélo.

Essai et Location

Tous les magasins de vélo Holland Bikes vous proposent de faire un essai gratuit de plusieurs vélos électriques afin de tester les performances et le confort de différents modèles. N'hésitez pas à vous rendre en magasin ou prenez rendez-vous avec nos équipes.

Nous vous proposons également de louer sur une journée ou un weekend le modèle qui aura retenu votre attention. Cela afin de vous permettre d’apprécier si le vélo en question correspond bien à votre utilisation.

Dans tous les cas, sachez que si vous décidez d’acheter votre vélo électrique chez Holland Bikes, toutes les locations effectuées sur l’année vous seront remboursées au moment de l’achat.